Le Premier ministre assiste au nom du chef de l’État aux travaux qui se tiennent du 27 au 28 mai 2022

dans la capitale équato-guinéenne.

Une vingtaine de dirigeants africains sont attendus à ces assises. Parmi eux, le Premier ministre camerounais, Joseph Dion Ngute, dépêché par le chef de l’État, Paul Biya. Les travaux de ce 15e sommet extraordinaire de l’Union africaine (UA) sont couplés au 16e sommet extraordinaire sur le terrorisme et les changements anticonstitutionnels des gouvernements en Afrique.

Ils portent sur trois grands dossiers : la situation humanitaire en Afrique, la lutte contre le terrorisme et le changement des régimes anticonstitutionnels. Ce 27 mai, les chefs d’État et de gouvernement tablent sur la situation humanitaire du continent et la conférence des donateurs pour apporter des réponses efficaces aux flux des réfugiés et déplacés internes causés par des crises de toutes sortes.

La journée du 28 mai est consacrée à la lutte contre le terrorisme au sahel, Mozambique, Mali, mais aussi à l’instabilité politique de certains pays depuis deux ans avec la recrudescence des coups d’État en Afrique de l’Ouest. Notamment au Burkina-Faso et en Guinée.

Il sera question pour l’UA de trouver les bonnes voies pour des transitions politiques démocratiques et paisibles. Les travaux de deux jours sont placés sous la présidence du chef de l’État sénégalais, Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine (UA) qui fête ses 20 ans.

©actucameroun.com