L'Angola a perdu environ 60.000 emplois au cours des 12 derniers mois en raison de la crise économique déclenchée par la baisse des prix internationaux du pétrole, selon les dernières statistiques de l'Association Industrielle d'Angola.
La plupart des pertes d'emplois ont été enregistrées dans les secteurs de l'ingénierie et du pétrole dont les revenus de l'Etat ont réduit de moitié entre juin 2015 et mai 2016, a déclaré Jose Severino, président de l'association dans une interview avec des journalistes étrangers.

M. Severino a estimé que l'économie angolaise améliorerait car les prix internationaux du pétrole ont rebondi.

"Les prix du pétrole sont en hausse et l'économie entrera dans un un nouvel environnement macro-économique", a-t-il déclaré.

Il a dit que le Fonds monétaire international devrait fournir de l'aide économique à l'Angola pour améliorer les conditions financières du pays.

Le taux d'inflation, qui était officiellement à 26% au cours des 12 derniers mois, aiderait l'Angola à exporter davantage de pétrole, de diamants, de produits agricoles et de matériaux de construction, selon lui.

Cependant, le pays devrait rétablir un niveau stable de recettes en devises étrangères afin d'acheter les matières premières et les équipements pour le secteur industriel, a noté M. Severino.

Il a appelé le gouvernement angolais à mettre en place un contrôle et une gestion plus rigoureux sur la diminution des réserves de devises étrangères, et à rétablir un lien direct entre les banques commerciales et les entreprises afin de canaliser davantage de devises étrangères au secteur industriel.

 

xinhua