L’armée française a entamé son retrait définitif de la République centrafricaine.

En RCA, l’armée française a procédé au rapatriement des derniers

VAB (Véhicule de l’avant blindé), de la Mission logistique Bangui (Mislog)», chargée d’assurer un soutien aux forces de l’Union européenne et aux militaires français insérés au sein de la force de l’ONU. C’est une manœuvre nominalement exécutée avec des moyens conséquents de l’armée de l’air française en liaison constante avec les autorités centrafricaines, a précisé la Mislog.

A en croire les forces françaises en Centrafrique, cette « manœuvre logistique rapide et professionnelle » qui a débuté le 1er novembre à l’aéroport Mpoko de Bangui et qui s’est faite avec « plusieurs rotations » aériennes, « agit en transparence et en liaison avec les autorités centrafricaines».

«Avant chaque départ de convois de la Mislog, les contrôles et scellages de conteneurs sont effectués en étroite collaboration avec les gendarmes et douaniers centrafricains. Cela permet aux convois de circuler en toute transparence», a précisé le ministère français de la Défense.

Début octobre, les autorités françaises ont annoncé que les 130 derniers militaires déployés en Centrafrique vont quitter le pays d’ici la fin de l’année 2022, mettant ainsi fin à de nombreuses années d’intervention militaire française en RCA, plongée dans la guerre civile depuis 2013.

Ce jour à #Bangui 🇨🇫 rapatriement des derniers #VAB de la @MISLOG_BANGUI 🇫🇷
➡️Une manœuvre nominalement exécutée avec des moyens conséquents de l'@Armee_de_lair 🇫🇷 en liaison constante avec les autorités centrafricaines 🇨🇫 @EtatMajorFR @FranceBangui pic.twitter.com/IbgQiQgUFD

— MISSION LOGISTIQUE DE BANGUI (@MISLOG_BANGUI) November 4, 2022

©actucameroun.com