Pour le premier Secrétaire du Peuple Uni pour la rénovation sociale (Purs), il est de notoriété publique que la France  a

toujours brillé par l’hypocrisie dans ses relations avec les États africains.

Lire ici sa tribune parvenue à notre rédaction :


Un décret français du 15 septembre 2022 nomme Thierry Marchand comme nouvel ambassadeur plénipotentiaire de France au Cameroun.

Pour l’AFRICAIN que je suis, un tel choix de profil dans notre pays suscite des craintes et quelques interrogations légitimes.  Tout d’abord, je précise   que les craintes ne sont en rien l’expression d’une peur de la force française.  Nos forces de défense nous ont largement démontré leur capacité à protéger nos frontières ainsi que nos compatriotes de toute agression étrangère.

 Je suis  simplement interloqué par les dessous d’un tel choix. Car, il est de notoriété publique que la France  a toujours brillé par l’hypocrisie dans ses relations avec les États africains. Des  Généraux à la tête de représentations diplomatiques sont monnaie courante. Mais ce nouveau choix  pour le Cameroun interpelle vivement l’opinion publique sur les motivations réelles de l’Etat français face au développement des relations avec notre pays.

 La question est simple: pourquoi maintenant ? Au lendemain d’une visite pas très appréciée d’Emmanuel Macron…

Nommer un Général  signifie t-il que la France prépare une guerre chez-nous ?  S’ ‘il faille parler sans langue de bois, rien ne nous surprend dans le comportement des Français, représentés ici  par le chef de l’Etat.

Car, nul ne doute qu’en plus de représenter le Président de la République, le Gouvernement  et chacun des ministres, pour un  ambassadeur de France, la protection des intérêts de l’État, telle que définie par la convention de Vienne du 18 avril 1961, s’étend en pratique à la promotion des intérêts nationaux.

Il s’agit de :

  • Protéger les Citoyens , établis ou de passage dans le pays accréditaire. C’est un des principaux aspects de la protection des intérêts nationaux. C’est la mission des consuls, mais c’est aussi en dernier ressort la responsabilité des ambassadeurs et ambassadrices ;
  • Soutenir les intérêts commerciaux, économiques et financiers.
  • Il peut s’agir de représenter les intérêts de l’Etat au sein des organisations internationales mais aussi sur le plan bilatéral ;
  • Promouvoir les Intérêts culturels, scientifiques, technique parmi lesquels, au premier chef, la langue et la culture .
  • C’est aussi faire valoir l’héritage artistique et littéraire ainsi que la création contemporaine ;
  • Encourager les relations bilatérales, amicales, politiques …

Le Général de corps d’ armées, nouvel  ambassadeur plénipotentiaire de France est certes le dépositaire de l’autorité de son État dans notre pays. Mais, une fois de plus ce choix de profil nous démontre que la diplomatie laisse ouvertement place à la force

Ce n’est pas donc pas   exagéré que de recommander à l’Etat du Cameroun de mêler à la simplicité de la colombe, la prudence du Serpent…


 ©actucameroun.com