Le Cameroun et le Vietnam entendent bien renforcer leurs relations commerciales. C’est tout le sens de l’entretien qu’ont eu, ce jour,

le ministre du Commerce du Cameroun Luc Magloire Atangana Mbarga et l’ambassadeur du Vietnam au Cameroun avec pour résidence Abudja (Nigéria), Luong Quoc Thinh.

Les deux pays ont convenu de donner un nouvel élan à leurs relations, principalement commerciales, dans le contexte international difficile marqué par la pandémie de Covid-10 et la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

« Nos relations vont encore bien se développer, il existe des potentiels peu exploités, c’est le but de ma visite à Yaoundé pour voir avec vous comment exploiter ces potentiels. On va bien coopérer pour promouvoir le développement », a déclaré le diplomate vietnamien, Luong Quoc Thinh.

Pour son audience avec le ministre du Commerce Luc Magloire Atangana Mbarga, l’ambassadeur vietnamien était accompagné du Consul au Cameroun.

Plusieurs pistes de renforcement des relations entre le Cameroun et le Vietnam sont à l’étude. Les deux personnalités ont ainsi évoqué la possibilité de la création d’un Forum d’échanges qui va réunir les investisseurs vietnamiens et camerounais.

Le ministre du Commerce du Cameroun a ainsi relever l’apport important que le Vietnam peut apporter au Cameroun, notamment dans l’assistance en matière de riziculture et du commerce. À en croire le Mincommerce, le modèle vietnamien peut servir pour le Cameroun. « Le Cameroun veut profiter de la situation de crise pour développer une économie interne, forte qui va nous sortir de la forte dépendance agroalimentaire », a déclaré le ministre Luc Magloire Atangana Mbarga.

« Le Cameroun qui regorge de terres arables, d’une main d’œuvre abondante… a mis sur pied une politique spéciale pour attirer les investisseurs étrangers via la loi de 2013 sur les incitations à l’investissement. En plus de son adhésion à toutes les conventions internationales en matière d’arbitrage, la loi camerounaise prévoit des facilités, des exonérations fiscales et douanières, pour les investisseurs étrangers », indique le ministère du Commerce.

©actucameroun.com